A l’occasion du Memorial Day 2015, la plateforme panoramique du plus haut gratte-ciel américain a été ouverte à New York. Une vidéo retraçant toutes les étapes du chantier a été rendue publique, condensant en 2 minutes, onze ans de travail pour rebâtir un symbole patriotique.

La boucle est bouclée : le World Trade Center a repris sa place dans le ciel new yorkais. Quatorze ans après les attaques terroristes du 11 septembre, la « Freedom Tower » a ouvert son observatoire panoramique situé à son 102e étage, 400 mètres au-dessus de Manhattan. Un point de vue grandiose qui n’existait plus depuis la destruction des tours jumelles du premier World Trade Center. Ouverte dans le cadre du Memorial Day, jour de célébration des vétérans de toutes les guerres américaines, la plateforme offre une vision sur New York et le New Jersey sur 80 km à la ronde, les jours de beau temps.

Dans le cadre de cette inauguration, le site EarthCam, qui diffuse des images de webcams du monde entier, a compilé des milliers de prises de vue capturées au cours du temps sur le chantier du plus haut gratte-ciel des Etats-Unis. Mises bout à bout, elles résument, en deux minutes, onze ans de chantier, depuis le creusement des fondations – à un angle du site de Ground Zero – jusqu’à la pose de la grande antenne, symbolisant la flamme de la liberté, qui culmine à 1776 pieds, en référence à la date de l’Indépendance.

Cependant, les affaires restant les affaires, le « One World Trade Center » devrait prochainement être détrôné par une autre tour new yorkaise qui aura l’impudence de dépasser les 541 mètres. La tour Nordstrom aurait en effet modifié ses plans afin de gagner quelques mètres et atteindre les 1795 pieds (547 mètres)… De quoi contrarier les promoteurs du World Trade Center qui peinent à attirer des occupants pour les espaces de bureaux. Selon Le Figaro, un tiers de la tour serait toujours vide, sept mois après l’entrée des premiers locataires. La guerre des sommets fait toujours rage.