Trois ans et demi après la pose de la première pierre, la Grande Mosquée d’Alger enregistre un taux d’avancement des travaux du gros œuvre de 54%, a indiqué samedi 16 mai le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune rappelant que la réception du projet était prévue pour septembre 2016.

Une commission chargée de la décoration a par ailleurs été installée, a annoncé, jeudi 21 mai, un communiqué du ministère de l’Habitat rapporté par l’agence de presse algérienne APS.

Cette commission conjointe des ministères de l’Habitat et des Affaires religieuses a pour mission de définir les normes et critères qui devront régir la décoration géométrique et calligraphique de la Grande mosquée d’Alger et de choisir les versets coraniques et les hadiths qui orneront cet édifice religieux.

Lors de sa visite d’inspection, samedi 16 mai, en compagnie du ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Mohamed Aissa, Abdelmadjid Tebboune a exprimé sa satisfaction face à l’accélération du taux de réalisation qui « progresse de mois en mois ».

Les travaux ont accusé un retard d’une année et demi en raisons notamment de problèmes liés aux marchés et à la coordination entre le bureau d’études allemand « Engel und Zimmermann » et la société chinoise publique de réalisation « China State Construction Engineering Corporation »(CSCEC).

Le renforcement de la main d’œuvre, avec l’augmentation du nombre des travailleurs de 1.000 à 1.600 entre janvier et mars, a joué un rôle important dans l’accélération du rythme des travaux.

S’étendant sur plus de 20 hectares, la Grande mosquée d’Alger compte une salle de prière d’une superficie de 20.000 M2, une esplanade et un minaret d’une hauteur de 270 m, outre une bibliothèque, un centre culturel, une maison du coran, des jardins, un parking, des bâtiments de l’administration, de la protection civile et de la sécurité ainsi que des espaces réservés à la restauration.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here