Le microbiologiste néerlandais Hendrik Jonkers a présenté un projet innovant au Prix de l’inventeur européen dans la catégorie Recherche. Ce dernier porte sur l’ajout de bactéries dans le béton capables de colmater les fissures.

C’est une information révélée par le quotidien Les Echos. Hendrik Jonkers, chercheur néerlandais âgé de 50 ans, est parvenu à développer des micro-organismes d’une durée de vie de 200 ans en mesure d’améliorer les performances du béton et lui permettre de s’auto-réparer. Pour cette découverte, il a été nommé au Prix de l’inventeur européen décerné par l’Office européen des brevets (OEB).

Concrètement, la bactérie « sous formes de spores » est introduite dans « un mélange d’argile, de zinc, de phosphore » lequel est ajouté au béton. Lorsque celui-ci se fissure, l’eau peut pénétrer dans le matériau et humidifier l’argile qui réveille les micro-organismes nourris par les composants et l’oxygène. « La réactivation conduit à la sécrétion de calcaire qui referment les fissures en trois semaines seulement », explique Les Echos.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here